La deuxième créatrice que je vous présente est Delphine Eychenne. Elle est cartonniste et exerce au Mas-d’Azil en Ariège. Son atelier est situé juste à côté de la boutique La Fabrique des créatrices  qu’elle copartage avec trois autres créatrices. La boutique se trouve au pied de la fameuse grotte du Mas-d’Azil.

Auparavant, elle a exercé différentes activités… elle a, entres autres, travaillé dans l’animation, l’éducation et la restauration.

Pourquoi a t elle choisi un métier en rapport avec la création artisanale ?

Comment t’est venue l’idée de te lancer dans  la création artisanale ?

« L’idée est venue alors que mon fils était âgé de 4/ 5 ans – j’ai commencé par lui bricoler des jeux en carton, des garages et des châteaux forts. Je me suis prise au jeu et cela a éveillé ma curiosité. J’ai cherché des infos sur Internet et de fil en aiguille, j’ai découvert qu’on pouvait réaliser beaucoup de choses. Comme j’aime bien ce matériau – quand j’étais petite, j’aimais beaucoup bidouiller le papier, le carton, la peinture, ça me plaisait bien – je me suis spontanément tournée vers les meubles en carton. J’étais en CDD à l’époque et j’avais envie de m’investir dans une activité qui me plaît, et j’avais besoin d’indépendance dans le travail. Au fil du temps, des mois, j’ai commencé à faire mes petits meubles en carton »

Pourquoi cette matière plutôt qu’une autre ?

Delphine rajoute :

« Il y a beaucoup de possibilités avec ce matériau. Il est facile à travailler , il est très malléable, il est facile à trouver. Je travaille uniquement avec du carton recyclé, ce qui permet de réutiliser le matériau pour le transformer en autre chose. C’est de la réutilisation dans l’esprit upcycling.

Comment as-tu appris à fabriquer des créations en carton ?

À la question liée à la formation au métier de cartonniste :

 » Je suis autodidacte, j’ai appris toute seule sur internet et avec des bouquins pour me former au métier de cartonniste et il n’y a pas vraiment de formation professionnelle, de qualification reconnue. Après, il est possible de se former auprès de cartonnistes professionnels. Certains sont agréés comme centre de formation. Lorsque j’ai débuté, je n’avais pas les moyens de financer ma formation. J’avoue que peut-être certaines choses me manquent car j’ai appris toute seule en autodidacte. »

As-tu des sources d’inspiration particulière ?

« Ce qui m’a intéressée, ce que j’ai trouvé vraiment chouette c’est la possibilité de faire des meubles sur mesure. Je travaille beaucoup sur commande. Des personnes commandent des meubles avec des côtes précises. Le meuble doit occuper un espace délimité. Je fabrique des meubles d’abord pour le côté pratique et fonctionnel. Pour les finitions, j’utilise beaucoup les papiers artisanaux, parfois de la peinture acrylique. Je fabrique également des accessoires : étagères et tiroirs muraux, rangement pour bijoux qui se fixent grâce à un système très simple, qui permet d’éviter les trous dans le mur ! »

Est-ce que tu sens parfois encore des difficultés à convaincre par rapport à la matière même si ce n’est pas dit ?

Elle rigole et me répond :

« Ben si c’est dit ! Les gens doutent beaucoup encore. Il y en a pas mal qui à première vue ne sont pas convaincus. Les meubles en carton, cela fait sourire ! Du coup, je suis toujours dans un travail pour convaincre, utiliser les bons arguments, expliquer que le carton contrairement à ce qu’on croit en général est un matériel très solide. Pas un matériau juste pour maison de poupées !  »

À la fin de cet article, quelques exemples de « créations » en cartons sont présentées pour vous convaincre !

As-tu des difficultés, des contraintes particulières liées à ton activité ?

« Il faut trouver le bon carton, le bon matériau. J’ai appris à sélectionner. Je me suis rendue compte qu’il y avait différentes qualités de carton du plus résistant au moins résistant, pour des usages différents. Je m’approvisionne régulièrement à divers endroits. Le temps de fabrication et tous les coûts annexes font que la rentabilité est compliquée à calculer. C’est un peu long  et cela demande du temps étant donné que je fais tout à la main. Je n’utilise pas de découpes à la machine…. La fabrication d’un meuble prend un certain temps  et la plupart du temps, les gens ne s’en rendent pas toujours compte !  »

Tes aspirations, tes envies ?

« Au-delà du meuble …. on peut fabriquer des maisons en carton ! Un architecte japonais spécialisé dans le carton a réalisé des abris de secours destinés à abriter provisoirement des personnes victimes de catastrophes naturelles. Il a réalisé un pont en carton sur le Gard accessible aux piétons. Bon exemple pour les sceptiques ! Un architecte en France a, lui, construit un prototype de maison en carton. »

Vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessous afin d’en savoir plus .

Wikkelhuis – Fiction Factory
foto en © Yvonne Witte

Delphine a fait une formation au FabLab de Foix pour apprendre à utiliser un logiciel de modélisation 2D, utile pour s’initier à la découpe laser.

« Ces nouvelles technologies sont formidables, le souci pour l’artisan, je pense, c’est la perspective de fabriquer en grandes séries. C’est là, que selon moi, on sort de la fabrication artisanale, du travail à la main en atelier. Mais, il faut rendre son activité rentable et l’utilisation de ces machines offrent un gain de temps évident ! Ce n’est pas une opportunité que je rejette mais cela me pose vraiment question ….. »

Au vue de cet interview, le métier de cartonniste a toute sa place dans les métiers d’Art et l’Artisanat d’art.

 

Découvrez sa page Facebook La Chaise en carton

Et sa présentation sur l’Escale des créateurs La chaise en carton



Abonnez-vous à notre newsletter !

De rares e-mails pour être informé

Les emails sont sauvegardés sous Mailchimp permettant l'envoi de newsletters. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire à l'aide du lien de désinscription ou en nous contactant à contact@lescaledescreateurs.com

Professionnels, inscrivez-vous !

Booster votre visibilité
Booster votre communication et l'intérêt du public vis-à-vis de vos événements
Faciliter la recherche du public et des touristes à retrouver vos créations

Inscription
Conception & réalisation : Cereal Concept